• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Fourcherman


  • ps4

    DiRT 4
    Editeur : Koch Media
    Développeur : Codemasters
    Genre : Course | Rally
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 09 juin 2017
    Trophées : Oui
    Support


    Test DiRT 4

    Publié le lundi 19 juin 2017 à 19h10 par Fourcherman - 2171
    Partager sur |

     

    Près de 6 ans séparent DiRT 3 de DiRT 4 et on approche les 20 ans d’expérience pour Codemasters (dont la réputation dans les jeux de courses automobiles n’est plus à faire) dans l’univers des jeux de Rallye avec une licence lancée en 1998 avec Colin Mc Rae. Cependant Codemasters n’a pas totalement laissé de côté la licence DiRT depuis 2011, puisqu’en 2012 sortait DiRT Showdown (plus axé sur le show comme son nom l’indique) et l’année dernière le très bon mais néanmoins très exigeant DiRT Rally voyait le jour sur notre PS4. Que vaut ce DiRT 4 ? Réponse dans notre test.

    Bienvenue dans DiRT 4

    Encore meilleur

    N’y allons pas par 4 chemins, DiRT 4 semble bien être le meilleur jeu de Rallye actuellement disponible, Codemasters avait pris le risque d’axer Dirt Rally plutôt vers la simulation en se mettant sans doute à dos les joueurs en quêtent de fun et d’accessibilité. Ce n’est pas le cas cette fois ci et on le ressent dès le lancement du jeu après une belle vidéo de lancement du jeu puis une mise en jambe avec un choix : Gamer (arcade) ou Simulation. Pour cela une spéciale se présente à nous afin de définir notre style. Personnellement après avoir essayé les 2 types de jeu, je me suis rabattu sur un style simulation, un peu plus technique et moins assisté.

    Mais la personnalisation ne s’arrête pas ce simple choix, vous allez créer votre personnage avec notamment votre nom et prénom. Ce qui devient intéressant c’est la petite course didactique qui suit, qui pose les bases du gameplay et qui à l’issue de la course propose de façon intelligente un niveau de difficulté (Coureur, Pro, Champion et Courageux non disponible en début de partie)  selon vos résultats. Le tout est évidemment modifiable par la suite dans les options. Pour le coup Codemasters offre à n’importe quel joueur la possibilité de se lancer dans l’aventure DiRT !

    Et un peu de rallycross

    Vous êtes prêts à courir

    Une fois votre style choisi et avant de rentrer dans le vrai monde des pilotes, vous passerez par la DiRT Academy qui propose dans une vaste zone ouverte une multitude de possibilités d’entrainement afin de maîtriser (ou d’essayer) les différentes techniques de pilotage : freinage, transfert de masse, frein à main… et bien d’autres. Tous ces entraînements ne sont pas obligatoires évidemment, à vous de choisir le moment pour rentrer en course.

    Parlons donc maintenant du mode carrière du jeu, qui proposera aux joueurs de monter sa propre écurie avec ses propres couleurs, ses propres ingénieurs, ses RP (représentants presse), ses sponsors... Bien entendu construire son écurie demande des moyens financiers, de la réputation et donc des résultats. Chaque championnat, épreuve rapporte des points de réputation et des crédits afin d’acheter vos véhicules pour chaque catégorie mais aussi payer votre staff. Sans être trop prise de tête, cette gestion d’écurie (déjà un peu présente dans DiRT Rally mais de manière moins poussée) apporte une bonne dose de réalisme.

    Durant votre carrière et votre recherche de la perfection pour votre team, vous allez parcourir des centaines de kilomètres de spéciales sur 5 régions du globe : Australie, Espagne, Michigan, Suède et Pays de Galles. Ces destinations se partagent différents types de surfaces : asphalte, terre et neige pour les rallyes et rallyes historiques (années 60,70 et 80 sont au programme).

     

    A ceci s’ajoute le Rallycross (déjà présent dans DiRT Rally), discipline de plus en plus populaire qui fait s’opposer des pilotes sur circuit fermé avec des voitures pratiquement similaires à celles sur les spéciales sur route.

    DiRT 4 propose aussi aux joueurs des courses de type Landrush qui met en scène des buggies, pro trucks et crosskarts dans des courses assez courtes mais qui demandent une certaine maîtrise des machines.

    Si le mode carrière ne vous suffit pas et ce sera sans doute le cas, les développeurs ont pensé pour la première fois à un générateur de parcours avec le mode "Your Stage" qui permet de générer en jouant avec les options (destination, longueur du tracé, météo, moment dans la journée), ce mode très ingénieux allonge considérablement la durée de vie du jeu de Codemasters.

    Le titre propose aussi sa dose de online avec de simples affrontements en ligne avec pour objectif de faire le meilleur temps, on aurait aimé des modes de jeu plus variés (sans doute pour les prochaines années). On note aussi qu’il n’est pas possible de jouer en écran partagé en local, ce qu’on retrouve chez la concurrence. Mais bon rien d’alarmant tant DiRT 4 sait prendre le meilleur des opus précédents pour en faire un jeu complet et accessible à tous (ou presque).

    Les courses de buggies en mode Landrush

    On a quoi sous le capot

    On attend surtout d’un jeu de rallye de bonnes sensations de pilotage et on peut dire que DiRT 4 nous régale, les sensations sont bien là et le souci du détail aussi, le stress monte dans l’ombre de la forêt où il parfois difficile de distinguer la piste, de même lorsque le brouillard tombe. L’immersion est d’autant plus renforcée quand vous croisez sur la route un pilote accidenté ou que votre véhicule se retrouvera totalement cabossé après un ou plusieurs chocs.
    On pourra juste reprocher tout de même des graphismes un peu en dessous de ce qu’on pourrait attendre d’un jeu PS4 en 2017, surtout sur les personnages extérieurs même si il y a tout de même du progrès sur ce point bien souvent mis de côté par les développeurs sur les jeux de sports auto.
    En revanche la bande son est excellente que ce soit en course avec les moteurs rutilants et les directives de votre co-pilote mais aussi dans les menus du jeu avec des titres particulièrement bien adaptés au genre (on a même parfois envie que les temps de téléchargements s’allongent pour entendre le morceau complet, pour le coup il suffit de ne pas appuyer sur la manette, mais on n’est aussi pressé de se lancer sur la piste).

    Trailer de lancement

     

    La bande son du jeu sur Apple Music : https://itun.es/fr/8LZTjb

    Note du test 8.5/10En conclusion :

    DiRT 4 en a sous le capot, les développeurs nous livrent cette année sans aucun doute le meilleur jeu de Rallye, l’immersion est totale et les sensations sont bien là. Codemasters innove en ajoutant un début de jeu intelligent qui permet à tous de trouver son style et d’adapter le niveau du jeu à ses compétences ou envies. DiRT 4 n’est pas non plus avare en contenus avec un mode carrière complet variant différentes disciplines. On aurait pu attendre peut être un mode écran séparé, des graphismes un peu plus au goût du jour mais il est difficile de lui en tenir rigueur tellement on sent l’amour des développeurs pour la discipline. A noter que accessible à tous ne veut pas non plus dire qu’il n’y a aucun challenge, à vous d’affiner selon vos exigences.

    Les plus

    D'excellentes sensations
    Le gameplay adaptable de façon intelligente à tous
    La bande son
    Bien garni en contenus avec ses 4 disciplines...
    … et son générateur de circuits
    Le souci du détail

    Les moins

    Les graphismes
    Que 5 destinations pour le rallye
    Online un peu léger

    En résumé


    DiRT 4 par Rating: 8.5 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles