• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Fourcherman


  • ps4

    CounterSpy
    Editeur et Developpeur : Dynamighty
    Genre : Action
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 20 août 2014
    Trophées : Oui
    Trophée Platine 0 Trophée Or 1 Trophée Argent 2 Trophée Bronze 11 | Trophée Secret 0
    14 trophées au total

    Prix de lancement : 12,99€
    Support

    Disponible aussi sur : ps3 vita

    Test CounterSpy

    Publié le jeudi 04 septembre 2014 à 16h15 par Fourcherman - 3345
    Partager sur |

     

    CounterSpy signe le premier projet du studio Dynamighty en partenariat avec Sony. C’est un jeu d’action/infiltration sur PS3, PS4 et PS Vita. L’aventure se passe en pleine guerre froide dans une ambiance proche d’un James Bond avec une mission simple : sauver le monde !

    Inflitrer les bases militaires

    Ça va péter !

    CounterSpy vous plonge dans les années 50-60, en pleine guerre froide entres les impérialistes (Etats-Unis) et les socialistes (URSS). L’objectif des forces en présence est le même, utiliser la puissance nucléaire pour faire exploser la lune, et de ce fait nuire à l’autre. Notre agent a donc la lourde mission de sauver le monde en infiltrant les deux camps pour déjouer les plans des deux superpuissances.  En effet, l’agence C.O.U.N.T.E.R (qui œuvre pour le bien du monde en toute indépendance) envoie ses espions sur le globe afin d’infiltrer les bases soviétiques et impérialistes.

    Un jeu qui propose sa propre personnalité avec ses graphismes cartoons

    Déjouer les plans

    Notre agent rentre en scène et a pour objectif de voler les plans secrets dans les différentes bases militaires plutôt bien gardées. Le jeu propose pas mal d’originalité notamment avec la possibilité de choisir quel camp infiltrer en début de mission, des missions découpées en jours (au nombre de 10). Le choix d’infiltrer tel ou tel camp se fait selon les différents facteurs de gameplay proposés par le jeu. En effet, vous n’avez pas de vie dans CounterSpy, seul le niveau d’alerte vous suit tout au long de la mission.

    Hormis votre niveau d’alerte en cours (de 5 à 0 - le zéro étant le game over qui suit la phase stressante du compte à rebours enclenché en dessous du niveau 1, une fois enclenchée, ce compte à rebours ne peut être stoppé qu’en courant au plus vite vers la fin du niveau afin de le boucler), le choix Impérialistes/socialistes se fait aussi selon le nombre de schémas d’armes et d’améliorations à récolter, de plans de lancement à dérober ainsi que la présence d’officiers. Pour faire simple, plus vous récupérez vite les plans de lancement, plus vous progressez dans l’aventure. Les schémas d’armes et d’améliorations vous permettent de faire progresser votre arsenal (4 armes disponibles pendant un niveau) ainsi que vos bonus (course silencieuse, résistance, niveau d’alerte réduit de 1, balles perforantes, etc …). A chaque début de mission, en plus de pouvoir choisir 4 armes (le jeu commence avec un simple pistolet mais propose un large panel d’armes qui se débloquent au long de l’aventure et selon vos choix) vous pourrez booster votre espion avec 3 améliorations ; mais celles-ci ont un coût tout comme les munitions qui vous seront très utiles. L’argent se gagne (doucement) dans chaque mission.

     

     

    Concernant les officiers, ils vous seront utiles pour diminuer votre niveau d’alerte, il suffit juste de les mettre en joue sans les refroidir.

    Dans CounterSpy il faut privilégier la discrétion car vous serez vite en difficulté si votre niveau d’alerte tombe à 0… Pour cela le joueur doit éviter de se faire serrer par les gardes, surtout éliminer rapidement ceux qui donnent l’alerte, éviter ou détruire les caméras de surveillance (blindées ou non) qui vous repèrent rapidement.

    De belles phases d'action en 3D

    Un univers appréciable mais on en aurait aimé plus

    CounterSpy donne envie, non seulement par ses éléments de gameplay, sa progression plutôt permissive notamment avec les différents choix à faire. Il est important aussi de préciser que les niveaux ne sont jamais les mêmes et sont donc générés dynamiquement, ceci semble génial sur le papier mais en réalité ce dynamisme ne saute pas réellement aux yeux. Il y a bien une différence lorsqu’on refait un niveau mais les différents écrans se ressemblent vraiment et la progression reste toujours la même. Des phases de tirs en 3D, une progression en 2D, des éléments à activer, des armoires à ouvrir, des caméras à détruire … Le tout est très bien fait mais assez répétitif.

    Le gros plus de CounterSpy reste néanmoins son ambiance années 50 avec des graphismes et une bande son excellente. Le jeu possède sa propre personnalité avec ses couleurs et ses personnages au style cartoon. La bande son colle parfaitement avec l’époque et nous plonge dans un univers cinématographique d’espionnage des années 60.

    On apprécie aussi que le titre soit disponible sur les trois consoles PlayStation pour un achat unique grâce au cross-buy et un cross-save des plus efficace. Si vous jouez sur plusieurs consoles à CounterSpy, la sauvegarde sur le cloud est automatique et reprendre votre partie sur l’une ou l’autre de vos consoles est transparente. La version Vita souffre juste d’un temps de chargement assez long avant d’entrer dans une mission mais n’enlève rien au plaisir de jouer au jeu de Dynamighty.

     

    Trailer Gamescom 2014

     

    Note du test 7.5/10En conclusion :

    CounterSpy a vraiment tout pour plaire au premier abord, une ambiance excellente sur fond de guerre froide, des graphismes et une bande son parfaitement adaptés, une jouabilité très accessible, son achat unique pour les 3 consoles et plein d’autres qualités soulevées dans ce test. Cependant le gros point noir de CounterSpy reste sa durée de vie très courte et malgré des niveaux générés aléatoirement, une certaine répétitivité qui ne poussera pas forcément à vous relancer dans l’aventure. Néanmoins, les développeurs de Dynamighty ont fait un très beau travail et le jeu est vraiment prenant et techniquement au point.

    Les plus

    l’ambiance espionnage années 50-60
    les choix de progression
    génération aléatoire des niveaux
    graphismes et bande son vraiment en phase avec le thème
    cross buy et cross save

    Les moins

    durée de vie
    répétitif malgré la génération aléatoire
    chargements un peu longs sur VITA


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles