• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Fourcherman


  • ps4

    Far Cry 4
    Editeur et Developpeur : Ubisoft
    Genre : FPS
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 18 novembre 2014
    Trophées : Oui
    Trophée Platine 1 Trophée Or 2 Trophée Argent 10 Trophée Bronze 38 | Trophée Secret 0
    51 trophées au total

    Support

    Disponible aussi sur : ps3

    Test Far Cry 4

    Publié le dimanche 23 novembre 2014 à 14h04 par Fourcherman - 3327
    Partager sur |

     

    Deux ans après l’excellent Far Cry 3 qui avait su conquérir et reconquérir un large panel de joueurs, l’équipe d’Ubisoft Montréal nous livre un Far Cry 4, toujours en monde ouvert mais dans un tout autre environnement, on quitte les îles sauvages de "Rook Islands" pour l’Himalaya et son Kyrat tout aussi hostile. Depuis les premières vidéos, screenshots, Ubisoft a su nous mettre l’eau à la bouche mais le jeu semblait vraiment très très proche de son prédécesseur. Alors, Far Cry 4 est-il un nouveau Far Cry ou juste une suite que l’on pourrait qualifier de “3.5” ?

    La nouvelle aire de jeu : l'Himalaya

    Bienvenue au Kyrat

    Cette fois-ci, Ubisoft nous propose une aventure en altitude en compagnie d’Ajay Ghale, jeune homme Américain, qui se retrouve en Himalaya afin d’accomplir la dernière volonté de sa défunte mère, disperser ses cendres dans son pays d’origine, le Kyrat. Le problème est que l’endroit choisi par sa mère est plongé dans des conflits politiques sanglants. A peine arriver au Kyrat, votre bus est stoppé par l’armée au pouvoir et notre héros va voir transformer son simple pèlerinage en mission périlleuse, c’est là que vous rencontrerez le grand méchant de Far Cry 4, Pagan Min, qui succède à Vaas de Far Cry 3. Ajay est fait prisonnier par Pagan, le dictateur au pouvoir. A noter que notre méchant possède un look atypique des plus coloré avec un joli costume qui tend vers le rose et une somptueuse coupe de cheveux plutôt orientée "Drag Queen" que  gros mec viril.
    Notre première rencontre avec Pagan Min, nous apprend qu’il n’est pas un tendre dictateur et que la torture est une des ses passions premières, on en apprend plus aussi sur le lien qu’Ajay a avec les terres du Kyrat mais je n’en dévoilerai pas plus pour ne pas spoiler l’aventure. Ajay se retrouvera vite dehors et c’est là que l’aventure Far Cry 4 commence avec ses missions, la chasse, ses centaines d’objectifs secondaires…
    Vous voilà recueilli par les opposants à l’armée de Pagan, appelés les hommes du sentier d’or commandés par deux leaders, Sabal, plutôt rentre dedans et Amita orientée vers la protection du peuple et ses traditions. Vous évoluerez donc entres ces deux protagonistes afin de progresser dans l’histoire et en apprendre plus sur le passé plutôt agité des parents d’Ajay.

    Toujours plein d'action !

    Far Cry 3.5 ?

    Far Cry, premier du nom (développé par les allemands de Crytek), à l’origine servait de modèle en poussant les limites graphiques au maximum, Far Cry 3 avait lui aussi impressionné par sa qualité et poussait notre PS3 dans ses retranchements. Aujourd’hui Far Cry 4 (testé sur PS4) propose une évolution 2.0 du moteur utilisé précédemment, le Dunia. Et on sent que ce dernier commence à arriver en bout de carrière. Certes les montagnes de Kyrat, sa faune, sa flore vous laisseront par moment contemplatif mais nous sommes loin de la qualité graphique de certaines sorties récentes ou à venir exclusives à la next-gen. Cependant Far Cry 4 n’a pas à rougir car la puissance de la PS4 permet tout de même une évolution notamment sur les effets de lumières et sur la végétation. Un gros travail a été accompli sur les visages et surtout les regards des personnages d’une réelle profondeur et qui arrivent même à laisser transparaître le caractère de chacun (on arrive bien à voir le vice de Pagan Min dans son regard). Les armes aussi ont droit à un superbe rendu, d’autant plus qu’elles sont en grand nombre !

    Évidemment l’essence d’un bon jeu n’est pas uniquement d’excellent graphismes, c’est un ensemble avec gameplay, ambiance et scénario.

    Far Cry 4 renoue avec l’excellent gameplay nerveux de Far Cry 3, rien de surprenant pour les habitués, cependant le titre propose quelques nouveautés notamment liées au nouvel environnement proposé. Évidemment, qui dit montagne, dit escalade, les développeurs ont donc ajouté la possibilité de faire de la grimpette à l’aide de votre grappin. Cette nouveauté semble un peu sous exploitée puisque le grappin n’est utilisable qu’à des endroits bien précis mais permet de parcourir l’open-world un peu différemment. Niveau gameplay on retrouve aussi un pilote automatique qui permet de viser et tirer tout en étant au volant d’un véhicule, plutôt pratique surtout lorsqu’on conduit sur des petits sentiers de montagne.

    Au niveau des déplacements justement, on retrouve notre chère Wingsuit déjà portée dans le 3ème volet, à ceci s’ajoute le parachute et le gyrocoptère afin de profiter de la verticalité que propose notre environnement montagneux. Vous aurez la possibilité de monter à dos d’éléphants, plutôt efficace pour écraser vos ennemis façon attaque de Minas Tirith (Seigneur des anneaux). On retrouve aussi pour les déplacements dans cette joyeuse terre, des quads, des 4x4, des camionnettes, des deltaplanes, des jet-ski, des tuk-tuk …
    Maintenant que vous avez de quoi vous déplacez, il faut vous défendre, pour cela Far Cry 4 n’est pas en reste non plus avec un large panel d’armes : Armes de poing, arcs, snipers, SMG, fusils d'assaut, lance-flammes, lance-grenades, grenades, cocktails Molotov et tranches de steaks. En effet les appâts pourront être très utiles  pour laisser les animaux sauvages faire le boulot à votre place. Toutes les armes sont customisables, lunette de visée, évolution du chargeur… Armes et customisations coûtent chères et justement, il ne manque pas de richesse au Kyrat !

     

     

    Un vaste Open-World !

    Le monde ouvert de Far Cry 3 avait séduit les joueurs, tant il était beau, hostile et vaste. Dans Far Cry 4, même recette avec un monde tout aussi grand avec son lot de missions principales dirigées par Amita et Sabal et surtout son énorme lot d’objectifs secondaires !

    Gain d’expérience et d’argent sont au coeur de toutes ces tâches annexes. Vous devrez débusquer un tas d’objets, des trésors, des masques, des affiches de propagandes. La Chasse est aussi très présente avec encore plus de variétés que dans Far Cry 3, les hippopotames ont la peau dure ! Une fois un animal mis à terre, vous avez la possibilité de le dépecé et d’utiliser les peaux pour améliorer vos équipements. Rien de surprenant, le principe est le même.
    A ces collectes, s’ajoutent un tas de missions, comme la conquête d’avant-postes, de tours radio (méthode traditionnelle maintenant pour dévoiler la carte), otages à libérer, provisions à récupérer pour la rébellion, faire le coursier pour Luminus (marchand d’armes un peu félé qui aimera nous réciter des passages de la bible). Toutes ces missions sont très répétitives et vraiment peu variées, les tours radios se ressemblent cruellement et les avant-postes n’évoluent pas vraiment par rapport à Far Cry 3, la solution la plus simple sera de libéré la bête sauvage pour qu’elle fasse le ménage toute seule pour vous.
    Far Cry 4 apporte une nouveauté, les forteresses, placée sous le commandement de chefs rivaux, annoncées comme le challenge ultime finalement bien armés, elles seront conquises assez rapidement.

    A tout ceci s’ajoute des missions psychédéliques, proposées par Yoggi et Reggie, deux britanniques un peu accroc aux substances illicites. Ceux-ci vous emmèneront dans des quêtes un peu space sans grand intérêt pour l’histoire puisque Ajay sera sous l’emprise de différentes drogues. Ces quêtes amènent notre héros souvent au fond d’une grotte, à poils, avec pour objectif d’en sortir vivant et de nouveau vêtu.
    Toutes ces missions auront le mérite de vous faire parcourir ce large monde ouvert, vous allez découvrir des endroits impressionnants, comme des prisons puantes, des sommets enneigés de toute beauté, des temples et la richesse de la faune et de la flore vous émerveillera.

    Le joueur qui décidera de se contenter des missions principales terminera le jeu en une quinzaine d’heures, il faudra au moins le double pour venir à bouts des centaines d’icônes d’objectifs disponibles à Kyrat !

    Le grand méchant est Pagan Min

    Kyrat à plusieurs, c’est mieux …

    Si Far Cry 3 proposait un mode coop totalement à part de la campagne solo, désormais il nous est possible de parcourir Kyrat avec un ami ou un parfait inconnu tiré par le matchmaking. Cette coopération ne sera jouable que pour les missions secondaires, à noter que l’XP et l’argent seront acquis par les 2 joueurs tandis que la conquête des avant-postes/tour radio et donc découverte de la carte ne sera qu’au profit de l’hôte. A l’aide du chat vocal il sera assez jubilatoire d’organiser ses petites stratégies pour venir à bout de ses ennemis.
    La PS4 bénéficie aussi des clés du Kyrat, ce système permet donc à n’importe qui possédant le jeu d’inviter un ami à le rejoindre pendant une période de deux heures, 10 clés sont disponibles et donneront sans doute l’envie d’aller plus loin aux invités.

    Le mode en ligne compétitif propose lui 3 modes de jeu différents, le mode Outpost qui propose un système d’attaque/défense autours d’un point, le mode Demon Mask qui est un mode capture de drapeau (sauf qu’ici c’est un masque démoniaque) et enfin le mode Propaganda qui aura pour objectif de détruire une cible à l’explosif et pour l’équipe adverse de désamorcer.

    Ces modes font s’opposer le Golden Path équipé d’un armement traditionnel à la tribu Rakshasa, plutôt spécialisée dans la furtivité puisque armée uniquement d’un arc …
    L’ensemble de ce mode multijoueur est efficace et bien équilibré même si on pourrait se dire que se balader avec le Golden Path, lourdement armé est plus avantageux … mais la furtivité des Rakshasa les rend presque invisibles une fois accroupis.

    Vous évoluerez sur des maps assez grandes où la faune hostile sera présente laissant une bonne dose de surprises dans l’action.
    Un éditeur de niveaux est aussi disponible et nul doute que la communauté va nous concevoir un tas de maps exceptionnelles … D’autant plus que dans les environnements proposés, vous aurez la possibilité de retourner sur une île tropicale … Nostalgie ...

    Bienvenue à Kyrat - Trailer de Lancement

     

    Note du test 8/10En conclusion :

    Far Cry 4 est un excellent jeu mais qui se repose trop sur l’excellence du 3ème, ce qui du coup le rend un peu moins bon puisque les mécaniques du jeu ne surprennent plus. De plus le scénario, trop survolé, laisse un goût de trop peu par rapport à l’aventure palpitante de Far Cry 3, même le méchant Pagan Min est trop en retrait. Cependant le point fort de ce Far Cry version 2014 est son nouvel environnement, les montagnes de Kyrat offre une aire de jeu considérable avec une multitude de choses à faire (qui peuvent devenir assez répétitive). Les fans seront dans tous les cas conquis puisque reprendre les commandes du gameplay de Far Cry est toujours un plaisir. On espère un cinquième épisode plus ambitieux avec cette même recette mais encore plus perfectionnée.

    Les plus

    Le vaste monde de Kyrat
    Un gameplay toujours aussi efficace
    Graphiquement bon même si le moteur commence à vieillir, notamment les armes et les visages
    La coop
    Bande son nerveuse fidèle à Far Cry 3

    Les moins

    Un scénario un peu fade auquel on a du mal à accrocher
    Trop répétitif
    Pas de prise de risque, on est devant un Far Cry 3.5
    Pagan Min pas assez présent dans l’histoire
    L’ensemble des personnages manque de charismes
    L’arbre des compétences pas vraiment mis en valeur
    Quelques petits bugs pas très sexy


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles