• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Fourcherman


  • ps4

    King's Quest
    Editeur : Sierra
    Développeur : The Odd Gentlemen
    Genre : Aventure
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 29 juillet 2015
    Trophées : Oui
    Support

    Disponible aussi sur : ps3

    Test King's Quest

    Publié le mercredi 09 septembre 2015 à 13h50 par Fourcherman - 2245
    Partager sur |

    Parler de King’s Quest réveille forcément une certaine nostalgie pour tout "gamer" de la première époque, si les plus jeunes ne connaissent sans doute pas cette saga, bon nombre de plus anciens (comme moi) ont connu l’âge d’or de Sierra qui sort le tout premier King’s Quest en 1984 puis une succession de suites jusqu’en 1998 avec King’s Quest VIII : Mask of Eternity. Sierra a connu ensuite des difficultés jusqu'à l’année dernière grâce à Activision qui a fait renaître la marque Sierra. Le développement du nouveau King’s Quest fut confié à l’équipe de The Odd Gentlemen et on ne peut pas dire que les développeurs aient bâclé le travail…

    King's Quest revient après presque 20 ans d'absence

    Roi Graham

    Commençons d’abord par préciser que King’s Quest : La voix du chevalier est le premier chapitre des aventures du roi Graham, suivront plus tard 4 autres chapitres. Il vous faudra environ 5 heures pour terminer cette première partie. Vous êtes amenés à écouter le roi Graham, bien loin de sa jeunesse téméraire, qui conte ses  fabuleuses aventures à sa petite fille Gwendolyn. Le tout avec  des commentaires plein d’humour, parfois absurdes mais réellement touchant. Ce premier chapitre vous amène dans la première grande aventure de Sir Graham, qui raconte comment il a réussi à participer à un tournoi d’apprenti Chevaliers organisé par le Roi Edward de Daventry, alors sans héritier et désireux de trouver le plus méritant des chevaliers pour le trône.

    Le Roi Graham conte ses aventures à sa petite fille

     

     

     

    Mise en jambes

    Le jeu commence tout d’abord dans l’antre d’un dragon avec un flash-back que nous qualifierons d’initiatique afin de comprendre les mécaniques de gameplay utilisées dans ce King’s Quest nouvelle génération. L’intrigue se place, vous apprenez à faire progresser le personnage, à interagir avec les différents éléments mis à votre disposition. Au programme un gameplay très varié, puisque si les sauts sont gérés automatiquement tout le reste se fera grâce au joueur : grimper, actionner, se cacher, récolter et utiliser des objets. Vous découvrirez même durant les scènes d’actions, quelques QTE. A noter que Graham ne possède pas de jauge de vie et quand vous ratez une action, c’est une mort instantanée qui vous attend, mais rassurez vous les checkpoints sont très nombreux.

    Des graphismes colorés qui collent parfaitement à l'ambiance

    Aventure et réflexion

    Ce qui a fait le succès de King’s Quest c’est aussi son lot d’énigmes parfois bien tirées par les cheveux, sur lesquelles vous devrez revenir plusieurs fois pour progresser. Cependant le tout demeure très logique et accompagner de dialogues très pertinents qui bien souvent vous apportent les solutions, il faudra donc être attentif. Vous disposez d’un inventaire d’objets qui vous servira à interagir ou faire du troc avec d’autres PNJ. C’est votre logique qui là encore sera la clé de la réussite.

    Techniquement le jeu dispose de graphismes en cel-shading vraiment réussis avec des décors qui collent parfaitement à l’ambiance, tantôt festive ou à contrario plutôt flippante (la forêt …). Les voix (notamment la voix du Roi Graham) sont prenantes et donnent envie d’en savoir toujours plus.

    Ce premier volet est disponible au prix de 9,99€ ou vous pouvez directement prendre la saison complète pour 39,99€.  

    Trailer de lancement

     

    Note du test 7.5/10En conclusion :

    Activision et The Odd Gentlemen font renaître la saga King’s Quest avec brio en mélangeant aventure old-school et modernité. Ce premier chapitre, sur les cinq annoncés, nous emmènent dans une histoire chevaleresque palpitante comptée par le Roi Graham en personne. Avec un gameplay varié, des graphismes en cel-shading réussis, des dialogues plein d’humour et un bon lot d’énigmes, le challenge semble relevé pour les développeurs et on a hâte de continuer l’aventure dans le chapitre 2 …

    Les plus

    une histoire brillamment comptée et bien écrite
    graphismes et animations au top
    différentes techniques de gameplay
    humour
    des énigmes parfois tordues mais qui font appel à la logique

    Les moins

    … mais parfois un peu trop tirées par les cheveux
    quelques ralentissements
    quelques lenteurs dues à des situations trop souvent répétitives


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles