• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Fourcherman


  • ps4

    Mad Max
    Editeur : Warner Interactive
    Développeur : Avalanche Studios
    Genre : Action | Aventure
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 03 septembre 2015
    Trophées : Oui
    Support

    Disponible aussi sur : ps3

    Test Mad Max

    Publié le samedi 26 septembre 2015 à 14h29 par Fourcherman - 2457
    Partager sur |

     

    Dans la même veine que le film Mad Max: Fury Road sorti en mai dernier, Warner nous propose une longue balade dans un monde post-apocalyptique où il ne fait pas bon vivre. Au programme, castagne, survie, collecte, courses poursuites … Une mission qui a été confiée aux équipes d’Avalanche Studios, ont-ils réussi à transposer l’univers de Georges Miller sur notre très chère PS4? Réponse dans ce test…

    A la conquête du Wasteland

    Interceptor interceptée

    Commençons par le synopsis du jeu, l’aventure démarre mal pour Max, en effet il se fait déposséder de son bien le plus précieux (et surtout le seul), l’Interceptor (sa superbe voiture post-apo) dès le début de l’aventure mais heureusement pour lui il croise le chemin d’un mécano, Chum. Ce dernier, bien que très moche mais pas stupide, perçoit en Max l’aura de messie, il lui propose de lui construire l’ultime voiture : la Magnum Opus. Max devra avancer dans l’aventure pour faire évoluer ce bolide et le rendre invincible en collectant de la ferraille. Le scénario n’ira pas plus loin dans l’aventure, vous ferez la rencontre de nombreux personnages, bons ou mauvais mais l’objectif restera la progression de la Magnum Opus et de vos compétences. Un scénario timbre poste (un peu comme le film d’ailleurs) mais qui colle finalement à un univers post-apocalyptique car finalement qui y a t-il de mieux à faire dans un désert … chercher, collecter, survivre …

    Des combats musclés à la façon Batman

    Open-World

    On sent bien les différentes inspirations qui ont donné naissance à ce jeu. Les développeurs d’Avalanche Studios n’inventent rien dans Mad Max, on retrouve un peu de Mordor, de Far Cry 3-4 et de Batman Arkham. Ceci n’est pas une mauvaise chose au contraire, développer un jeu avec des mécanismes qui ont fait leur preuve est une valeur sûre.
    A vous de découvrir les terres dévastées du Wasteland, au programme : courses poursuites musclées avec pour objectif d’exploser les autres véhicules, combats au corps à corps (on reconnaît les combos à la Batman à laquelle s’ajoute les tirs au canon scié et la découverte du monde avec ses collectes de ferrailles, les besoins en essence et les besoins en eau pour restaurer la santé de Max. L’aventure suivra une progression classique avec des missions principales qui vous permettront de conquérir les différentes zones du Wasteland et de rencontrer les gros boss du jeu. Ici pas de place à la délicatesse, Max est incapable d’être discret, de s’accroupir, toute mission se fera à coup de bourrinage. On regrette tout de même que des actions comme s’accroupir, progresser discrètement et même sauter dans n’importe quelle direction ne soient pas possible. Max est un peu rigide. A la différence des combats qui sont musclés, dynamiques que ce soit à pieds ou au volant.

     

     

    En dehors des missions principales, Max aura fort à faire avec son affreux mécano Chum si il veut faire baisser le niveau de menace des différentes zones: élimination de sniper, destruction des totems à l'effigie des gangs, capture de forteresses… Le tout permettant de gagner en compétences et en ferraille, point essentiel pour que Max puisse élargir ses compétences, son équipement et surtout pour faire évoluer la Magnum Opus (calandres, jantes, puissance, blindage …), il y a de quoi faire et le tout est vraiment très bien fait.
    Il y a vraiment un tas de choses à faire dans Mad Max, ce qui propose une belle durée de vie, si comme pour tout open-world, le joueur se donne la peine de tout parcourir.
    Ce qui rend aussi clairement hommage à l’oeuvre de Georges Miller est l’aspect survie dans un monde dévasté où la loi du plus fort prend place, on ressent que chaque ressource (eau, essence, nourriture) est essentiel pour tous.

    Un monde post-apocalyptique sublimé

    Techniquement

    Les développeurs ont fait un gros travail sur les graphismes et les animations du Wasteland. On le remarque surtout avec l’arrivée des tempêtes de sable, elles sont vraiment réalistes et il vaut mieux se mettre vite à l'abri pour ne pas se prendre un morceau de tôle en pleine face ! On note aussi la variété des paysages, et il faut l’avouer que pour un désert cela peut paraître surprenant mais cela est sûrement dû à la beauté des panoramas qu’on aura plaisir à découvrir en grimpant sur des petites montgolfières à l’aide de vos jumelles (ici pas de saut d’aigle pour redescendre, on redescend tranquillement dans son ballon). Ces ballons permettent comme dans tout open-world (relais radio par exemple pour Far Cry) de révélés des zones inexplorées.

    Parlons pour finir des contrôles de base, en effet les développeurs ont fait des choix un peu surprenants tant nous sommes habitués aux mécanismes habituels des autres jeux. Ceci aurait pu être dans le bon sens mais on s’y perd. Devoir appuyer sur la touche pour tirer par exemple ou encore sauter (si on peut appeler ça sauter) avec la touche … Et où est passé le frein à main ? Ce n’est pas qu’il n’y en a pas, c’est juste que les contrôles de base ne l’incluent pas, pour cela il vous faudra configurer le tout dans les options afin de profiter des dérapages dans le sable chaud du Wasteland. Bonne route ...

    Trailer de lancement

     

    Note du test 8/10En conclusion :

    Mad Max est un très bon jeu qui reprend les classiques des jeux open-world, on aurait pu se dire mais que va t’on pouvoir bien faire dans un mon post-apocalyptique totalement désertique, et bien il y a fort à faire avec les missions principales, les collectes, les conquêtes de territoires, les missions secondaires … Et finalement les paysages proposés (des déserts) donnent tout de même une sensation de variété. Avalanche Studios a fait un superbe travaille notamment avec les graphismes, on s’en rend compte encore plus lors des tempêtes de sable, ou lorsque l’on découvre de superbes panoramas sur fond ensoleillé. Malgré tout le jeu reste tout de même assez répétitif avec un scénario limité et des missions peu variées mais parcourir ce monde ravagé reste un vrai plaisir.

    Les plus

    un monde désertique et vaste mais pas si vide que ça
    un univers qui colle bien à l’oeuvre de Miller
    conditions climatiques (tempêtes, vents)
    évolution de Max et de la Magnum Opus vraiment bien conçue
    conduite et combats dynamiques
    bonne durée de vie avec toutes les quêtes/collectes annexes

    Les moins

    répétitif
    Max un peu rigide (notamment quand il saute …), peu d’interactions possibles
    scénario un peu léger
    des commandes un peu inhabituelles (tirer avec rond, sauter avec L2 par exemple)


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles