On a eu les mains le mois dernier sur Gardiens de la Terre du Milieu et nos premières impressions étaient très très positives.

Pour faire rapide, Warner Bros Intercative et Monolith, responsables entre autres des deux premiers épisodes de F.E.A.R., adaptent sur console un mode de jeu jusque là exclusif aux PC, le MOBA (pour Multiplayer Online Battle Arena).

Principes de base

Deux équipes s'affrontent sur une carte à trois voies (ou une voie) avec pour seul objectif de détruire la « base » ennemie. Chaque voie est protégée par des tours qu'il faudra détruire aussi pour prendre l'avantage sur le camp d'en face. Pour vous aider à la tâche, des soldats partiront régulièrement de chaque base pour aider vos héros à remporter la partie. Le joueur, lui, prendra donc les commandes  d'un héros d'une classe choisie selon ses goûts et devra monter en niveau pour gagner force et pouvoir. Ici, on aura le choix dès le début avec une vingtaine de gardiens avec entre autres Gandalf, Galadriel, Sauron ou encore Gollum. Petit point négatif malgré tout, certains personnages, à moins d'être de purs « Tolkiennistes » et d'avoir lu tous les bouquins , sont inconnus du public lambda du Seigneur des Anneaux et ne s'y retrouvent pas forcément . Mauvaise exploitation des personnages de la licence sur ce point, et aussi d'un autre côté sur les cartes.

 

En effet, le jeu arrive avec seulement deux maps. Une trois voies et une à voie unique. Et là, dommage aussi, on aurait bien aimé peut-être se retrouver sur une carte nous rappelant des lieux de batailles comme dans les films. Petit point négatif, mais cela reste minime. A noter qu'une carte supplémentaire, rappelant la Comté, à été ajoutée avec le premier DLC.

 

Le choix des armes

Alors transposer un style de jeu purement PC sur console ramène constamment au problème de l'adaptation des commandes parfois très nombreuses (et lourdes faut l'avouer). Comme on avait pu s'en rendre compte lors de la preview, les commandes se répartissent très bien sur le pad. Les déplacements se font avec le joystick gauche, les coups sans rechargement sur R2 et les aptitudes sont sur les touches droites.

Elles se complètent au fur et à mesure que l'on avance dans la partie et les niveaux, comme par exemple avec le rajout de potions placées sur la croix directionnelle. Certains râleront de ne pas pouvoir adapter les inventaires au cours de la bataille par rapport à la stratégie de l'équipe adverse. Mis à part ça, on prend très vite le coup de main et on s'éclate à malmener les gardiens adverses.

Malgré ce que laisse penser l'image, alliance entre Bien et Mal sera possible
 

Un aperçu non exhaustif des nombreux Gardiens jouables

Bienvenue dans l'arène

L'aspect technique est un peu mis en retrait. Les cartes sont loin d'être moches, mais un peu pauvres. L'ombre qui cache ce qui se passe alentour y est pour beaucoup et fait partie du style de jeu, mais cela reste un peu vide. Les gardiens sont bien modélisés, on reconnaît sans peine les personnages les plus connus. Le tout tourne très bien, même si c'est un peu bordélique à l'affichage lorsque plusieurs gardiens s'affrontent au même endroit. L'ambiance sonore est un cran en dessous, malgré des voix issues directement du film, les bruitages des combats sont trop brouillons.

 

Par contre, gros plus pour le jeu, la possibilité d'améliorer les troupes et les tours contrôlées par la console. On verra ainsi ses troupes se munir de montures ou bien encore des Ents ou des Trolls venir prêter mains fortes. Les tours lanceront plus de flèches ou se transformeront en tour de guérison etc...

 

 

Le jeu nous permet en plus de posséder un profil général. Explication, plus on joue, plus on aura d'xp et donc on montera en niveau. Plus on montera et plus on aura des bonus et avantages. Les potions et pouvoirs secondaires se feront plus nombreux, on gagnera en temps de chargement des aptitudes, etc. Bref, bien pensé pour récompenser le joueur acharné.

Car il y en aura. Le titre, malgré de petites imperfections, est très addictif. On s'était pris au jeu lors de la preview et là, on retrouve le même plaisir. Des parties courtes, les stratégies changent à chaque fois, ce qui a marché une fois ne passera pas forcément une autre, le choix des gardiens et la possibilité de mixer les gentils avec les méchants dans la même équipe aboutissent à des alliances parfois farfelues mais dévastatrices.

Un peu de gameplay pour vous familiariser avec le MOBA