• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Fourcherman


  • ps4

    Gravel
    Editeur : Bandai Namco
    Developpeur : Milestone
    Genre : Course | Arcade
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 27 février 2018
    Trophées : Oui
    Support


    Test Gravel

    Publié le mercredi 14 mars 2018 à 07h40 par Fourcherman - 1203
    Partager sur |

     

    Les Italiens de Milestone remettent les roues dans la boue avec leur nouvelle production : Gravel. Après Monster Energy Supercross, lui aussi récemment sortie sur PS4, retour aux courses automobiles, on peut dire qu’on ne chôme pas chez Milestone. On peut aussi rappeler que le studio a créé les MXGP, Ride, Sébastien Loeb Rallye Evo ainsi que quelques épisodes de la licence WRC. Au programme des nouveautés le nouveau moteur graphique utilisé (Unreal Engine 4) et surtout de la course 100% Arcade !

    On se fait une petite glisse

    Du fun et des graviers !

    Alors oui les développeurs se sont orientés sur de la course Arcade, évidemment les fans de simulation passeront directement leur chemin, nous ne sommes pas dans du Project Cars ou du DiRT Rally. Vous voilà prévenus, Gravel ne se prend pas la tête, la prise en main est rapide, les courses défilent et les réglages ne sont pas la priorité du joueur.
    Gravel nous emmène dans des courses tout-terrain à travers 4 disciplines : le Cross-Country, le Wild Rush, le Speed Cross et le mode Stadiums.
    Si l’approche Arcade est bien là, il faudra néanmoins jouer des coudes pour espérer se retrouver en première place, prise en main rapide ne veut pas forcément dire que le jeu est facile, vous vous en rendrez compte dès les premières courses. D’autant plus que la progression du mode histoire « Off Road Masters » se fait progressivement en débloquant des étoiles (pour espérer les 3 étoiles de chaque course il faudra évidemment se hisser sur le podium). De même pour les véhicules, disponibles progressivement selon l’évolution de votre niveau, ce dernier grimpe selon vos différentes acrobaties : drift, saut, pointe de vitesse. Milestone nous pousse donc à jouer pour espérer débloquer tous les contenus et heureusement que ce mode histoire propose un bon challenge, plutôt prenant.
    Gravel propose tout de même un peu de personnalisation si toutefois le joueur minutieux souhaite bidouiller un peu son véhicule, il est possible de désactiver certaines aides comme l’ABS, assistance de stabilité …) ou encore passer la boite en manuelle pour affiner un peu le gameplay. A ceci s’ajoute aussi la possibilité d’activer la gestion des dégâts en mode « Actifs » plutôt que « Esthétiques », de cette façon il faudra prendre soin de son véhicule pour ne pas se faire distancer pour casse matérielle.
    L’option Rewind, maintenant bien connue dans les jeux autos, permet de revenir quelques secondes en arrière à tout moment, plutôt pratique si vous ratez une trajectoire… Ici aucun limite, on l’utilise quand on le souhaite. Pour un jeu orienté arcade rien de dramatique même si les puristes crieront à l'hérésie !

    Des courses acharnées

     

     

    Sous le capot

    Ce qui fait la force de Gravel se sont les véhicules, une cinquantaine, répartis sur plusieurs catégories : anciennes gloires du rallye, Groupe B, Groupe A, Trophy Trucks, rallye-raid. Milestone a récupéré de belles licences : Ford, Porsche, Lancia, Mitsubishi, Subaru, Fiat, Volkswagen, BMW, Toyota … bref il y a de quoi faire niveau autos même si on ne ressent pas suffisamment les différences en course entre chacune de même catégorie.
    Toutes ces belles mécaniques auront droit à de superbes environnements (16) de course aux quatre coins de la planète : Namibie, Alaska, Mont Blanc, Australie, Las Vegas ou encore sur le tracé de rallycross de Lohéac… Les conditions climatiques sont évidemment de la partie, tout comme le cycle jour/nuit.

    Concernant les modes de jeu, Gravel propose son mode carrière, baptisé Off-Road Masters. Rien de bien révolutionnaire, il s’agit de successions de courses découpées en une quinzaine d’épisodes entrecoupées d’épisodes spéciaux où vous aurez à courir contre des pilotes connus (Scott Baker par exemple). On en parlait plus haut, la progression se fait suivant vos performances et du nombre d’étoiles remportées.  Un mode sympa (et d’ailleurs indispensable) mais trop bridé par son système de progression.
    Une fois pas mal d’heures passées sur ce mode, le joueur pourra prolonger l’expérience avec le mode course libre, le mode contre la montre, des défis hebdomadaires ainsi qu’un mode multijoueur en ligne. On regrette l’absence d’un mode écran partagé qui aurait eu sa place dans un jeu orienté arcade comme celui-ci (je me rappelle de très bons moments passés sur DiRT Showdown avec un ami, ici le plaisir ne pourra pas se partager côte à côte).

    Conditions climatiques au programme ainsi que cycle jour/nuit

    Et techniquement alors ...

    On finira par l’aspect technique, tout d’abord la bande son qui propose une sympathique playlist plutôt Rock qui dynamise clairement les courses, pour ce qui est des sonorités des voitures, Milestone fait plutôt bien le boulot, on sent l’expérience.
    Graphiquement, le jeu est en deçà de nos espérances le changement de moteur chez Milestone apporte évidemment une nette amélioration mais on ne parle pas de claque graphique dans Gravel avec des environnements un peu vides, des modélisations de véhicules perfectibles. On retrouve malgré tout de beaux effets de lumières, des dégâts sur les véhicules, des projections d’eau sur l’écran, des effets sur la neige, la boue. Ça fait le boulot mais on est loin de ce que peut nous offrir de plus beau la PS4, ceci n’empêche rien de prendre plaisir à arpenter les courses à travers la planète.

    Trailer de lancement
    Note du test 7/10En conclusion :

    Les italiens de Milestone proposent avec Gravel un bon jeu de courses tout-terrain sans prise de tête, orienté Arcade mais avec tout de même son lot de personnalisation pour celui qui veut affiner son style. Avec une cinquantaine de bolides et 16 environnements variés aux quatre coins de la planète, il y a de quoi faire. Le mode Off-Road Masters (carrière) principal nous fera découvrir tout ça progressivement et de nombreuses heures. Bref de bons moments sur Gravel avec tout de même un petit regret sur la possibilité de jouer en écran séparé et des graphismes qui auraient pu être un poil au-dessus.

    Les plus

    mode carrière off-road masters à l’ancienne
    contenus (véhicules
    environnements)
    Bande son soignée
    Conduite arcade accessible et fun

    Les moins

    Le mode carrière qui peut aussi en refroidir plus d’un
    Pas de mode écran partagé
    Peut mieux faire graphiquement

    En résumé


    Gravel par Rating: 7 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles