Lego Worlds

 

Cela fait désormais plus d’une décennie que Lego adapte diverses licences cinématographiques, ou encore des dessins animés et avec Lego Dimensions, on a eu le droit à une explosion d’univers, reprenant des licences déjà exploitées mais également des inédites. Mais il a toujours manqué un petit truc aux jeux Lego… La possibilité de créer son propre univers, sa propre ville et voir s’animer devant soi sa création. 

Bienvenue dans le monde de la brique

Une brique manquante à l'édifice

Lancée en 2015, Lego Worlds a proposé ce que la firme danoise et Traveller's Tale n’avaient jusque-là pas fait, c’est à dire offrir un gigantesque bac à sable avec les outils pour créer comme bon il semble bon au joueur.

On peut s’interroger sur les raisons pour lesquelles ils ont mis autant de temps pour en arriver là, alors qu’un jeu comme Minecraft à rencontrer un immense succès en proposant aux joueurs de créer ce qu’ils voulaient.

Vu l’engouement autour du jeu de Mojang, le risque était presque inexistant…

Alors, voilà, en ce mois de mars 2017, le lancement de Lego Worlds se fait sur toutes les plateformes y compris notre adorée PlayStation 4. Verdict ?

Une petite course virtuelle à la Lego City

Another Brick In The Wall

Lego Worlds ne perd pas de temps à se mettre en route. Vous êtes un astronaute en goguette lorsque soudainement votre vaisseau décide de ne plus répondre. Ni une ni deux, vous piquez du nez dangereusement vers une planète toute proche… Mais survivez !!!

Votre vaisseau est abîmé et vous réclame des briques dorées pour ses réparations.

Ça tombe bien car là où vous tombez, il y en a quelques-unes à récupérer.

On commence l’aventure Lego Worlds sur une île de Pirates où l’on va récupérer les briques nécessaires en remplissant de petites missions telles que construire un trône de pirate pour le Capitaine, ou encore défricher les ronces autour d’un coffre autre trésor.

D’ailleurs, une grande partie du jeu se déroulera ainsi, on obtiendra divers objets et outils grâce à ces missions "d’aides"... ce qui installera une sorte de routine un peu ennuyeuse et ne se renouvelant pas au bout de quelques heures.

Brique par brique

On aura compris, pour avancer, il faudra débloquer chaque brique, chaque plan et aussi avoir une sacré imagination et surtout les outils de construction ! Ceux-ci se récupèrent très vite dès le début du jeu. Le premier récupéré est l’outil de découverte qui va permettre au joueur de scanner toutes formes vivantes autour de lui, ainsi que les objets, véhicules etc…

 

D’autres outils viendront s’ajouter rapidement. L’outil de peinture, permettant de repeindre les créations déjà existantes, l’outil de copie, qui comme son nom l’indique permet de copier les créations et les dupliquer, l’outil de paysagisme pour modeler le paysage comme bon nous semble et l’outil de construction qui est l’outil ultime pour faire naître ses idées et ses envies les plus folles !

À la différence d’un Minecraft, les créations se font plus facilement, le jeu ne proposant pas d’allier d’autres choses que des briques pour venir à bout de sa création. Plus accessible donc, car une fois les briques débloquées, les plans, et les outils aussi, il n’y a qu’à construire. 

Des mondes imaginaires sans limite

Une brique dans la marre 

Le but du jeu de Lego Worlds est de devenir Maître Constructeur afin de créer librement tout de A à Z. Pour cela il faudra récupérer 100 briques dorées ! Et cela prend énormément de temps. Comme dit précédemment, ces dernières sont récupérables à travers de missions qui ne renouvellent malheureusement pas assez. Au bout d’un moment, on se retrouve toujours face aux mêmes situations : sol à niveler pour aider deux personnages à se retrouver, ramener des objets précis ou encore dupliquer des créations. Trop peu de fois, on se trouvera face à des bonshommes ayant besoin d’un toit. Et encore là aussi, ils se contentent généralement de quelques briques.

Le statut de Maître Constructeur semble donc bien lointain et la route pour l’atteindre bien trop longue.

À noter également dans les fausses notes, une interface clairement prévue pour les joueurs PC, lente et peu pratique… Dommage.

Trailer de lancement

Il y a quoi d’autre au menu ?

Une chose est surprenante dans le jeu Lego Worlds, c’est l’absence des licences que possède la marque. Quid des Star Wars, Harry Potter, Scoobydoo et autres ? Ici, on aura Lego City, Chevaliers, Pirates etc… mais il aurait été sympa de côtoyer et créer des univers que l’on connaît maintenant par cœur.

Non pas que le jeu manque de contenu ou d’autres atouts mais c’est un regret de ne pas pouvoir créer tout une planète autour d’un thème estampillé d’une licence.

Dans le positif, il sera possible de jouer à plusieurs en local mais aussi en ligne. Pas d'inquiétude à avoir, il sera possible de sauver ses créations indépendamment des autres joueurs afin de ne rien perdre.

Visuellement, le jeu ne propose pas forcément les décors de fond les plus beaux des jeux Lego et certaines planètes sont moins attrayantes que d’autres. Celles-ci sont créées par génération procédurale et donc toutes différentes.

On retrouve le plus gros défaut des jeux Lego par contre, la caméra qui devient bien souvent ingérable notamment lors de l’utilisation de l’outil nivelage ou encore lors des constructions.